#85 Black Lion en Atlantique S [...]
video thumbnail
Owner: CATAMARAN BLACK LION

#85 Black Lion en Atlantique Sud PARTIE 2 de Namibie à ste hélène

1

Location: Océan Atlantique
Latitude: -14.60000000
Longitude: -28.67000000
Published: 30 Apr 2021

#85 Transat partie 2 (…)
20 mars, ce matin le ciel est voilé mais nous avons de moins en moins froid ! Mon capitaine a bien dormi. Éloignés des côtes, il se sent plus en confiance. Nous ne faisons pas de quart, nous mettons le minuteur toutes les heures et laissons nos appareils être, de nuit, nos yeux ! Blacky fait tout pour nous tranquilliser, imperturbable, il avale les milles … Son balancement est plus régulier, le Benguela est dépassé et même si quelques vagues un peu plus ardentes que les autres essaient encore de protester, mes nausées ont disparues ! À midi, nous avons progressé de 155,8 milles, 20º04'250 sud, 07º11'118 est. Les exocets tristement péris dans nos filets ont été testés en amorce sur nos lignes mais rien n’y fait, nous restons bredouilles ! Qu’importe, nous avons de quoi tenir deux mois à bord, et même le petit rhum de Tchoupi ne devrait pas manquer… Tous les jours, à l’heure de son sirotage, quand le soleil vient à baisser, le vent vient lui à forcir et c’est justement à cet instant que notre lion s’excite ! Comme prit d’une folie nocturne féline, il s’emballe et devant la fierté de son entraîneur, s’élance à 10 nœuds, bondit à 11, file à 12, pour atteindre des surfs à 15,7 nœuds…
Quatrième jour, 21 mars, nous avons parcouru 618,8 milles, 154,7 milles par jour, une moyenne bien honorable qui nous approche de Sainte Helene, maintenant à moins de cinq jours si nous maintenons notre vitesse. Mon capitaine est furieux, son application Weather 4D, ne lui permet plus de réceptionner sa météo par iridium, nous avons été débités de huit unités pour rien ! Heureusement que dans sa prévoyance, il avait téléchargé, il y a plusieurs mois PredictWind, une application similaire. Certes, nous n’aurions pas été les premiers à traverser sans météo mais ce service est une sécurité et cela nous aurait bien cassé les pieds de ne pouvoir l’utiliser.
22 mars, 125,9 milles, 18º35'832 sud ; 02º44'911 est, le vent baisse ! Depuis tôt ce matin, Tchoupi examine les conditions, il considère nos possibilités, s’essaie en ciseau, Grand-voile et Gennaker, Gennaker et Solent dans la même position mais il faut se rendre à l’évidence, nos voiles commencent à devenir trop lourdes pour la faible énergie de l’air. En dénouement de cette affaire, une seule solution, la toile légère de notre spinnaker ! Avec lui, Blacky se laisse aller, halé par ce généreux voilage, il ondoie délicatement, et nous nous abandonnons à une léthargie hypnotique… Le soleil fait scintiller l’océan, bientôt se seront les étoiles qui s’y refléteront mais avant, la séance quotidienne de dix-huit heures nous retient ! On pourrait croire que la banalité pourrait lasser, à près tout, le soleil se couche tous les jours, pourtant, pour nous, l’ordinaire de ce phénomène à quelque chose de magique. Chaque soir est différent, les tons du ciel, la forme des nuages, la couleur de cet astre si indispensable à nos existences, l’atmosphère qui se dégage de cet ensemble rend tantôt rêveur, tantôt philosophe et nous méditons, happés jusqu’au dernier éclat de sa journée de rayonnance !


Location