#79 Namibie, Lüderitz entre dé [...]
video thumbnail
Owner: CATAMARAN BLACK LION

#79 Namibie, Lüderitz entre désert et mer, joyau de la côte des diamants Black Lion autour du monde

1

Location: Lüderitz
Latitude: -26.64000000
Longitude: 15.16000000
Published: 9 Mar 2021

✍ Pris en sandwich entre le froid de l’océan et la chaleur du désert du Namib, Lüderitz est pour ses habitants, le joyau isolé de la côte du diamant mais ne croyez pas que cette description soit une simple caricature pour attirer les touristes ! La petite ville est vraiment éloignée de tout et a fait sa réputation grâce à la précieuse pierre. D’ailleurs vous la retrouverez sur son écu, ainsi que la langouste et le poisson, ressources économiques principales de cette petite bourgade côtière. Autre élément qui rend cette localité célèbre : le Lüderitz Speed Challenge, un évènement annuel consacré à la navigation de vitesse en windsurf et kitesurf, dernier record enregistré, 53,86 nœuds ! Pas étonnant que nous trouvions le mouillage ventilé !
Le jour est choisi, avec très peu de vent aujourd’hui, nous pouvons espérer pédaler sans trop forcer pour rejoindre à un peu plus de dix kilomètres, Kolmanskop, la ville fantôme ! Elle est de celles qui sont tombées dans l’oubli, de celles qui ont eu leurs heures de gloires et qui, maintenant, sont une trace du passé… Nous sommes en 1908, il fait chaud, très chaud, le désert est rude mais le travail ne se refuse pas, Zacharias retire le sable qui ensevelit rapidement la ligne de chemin de fer en construction. Son chapeau sur la tête, il n’en peut plus, il a soif, avance lentement, mètre par mètre il progresse dans cet environnement où les mirages peuvent vite faire perdre la tête ! Il s’arrête un instant, boit un coup, reprend son souffle quand, une pierre étincelante attire son attention… Il vient de trouver… Un diamant ! La nouvelle de cette découverte se répand tellement vite, qu’en moins de quelques mois, une cité minière voit le jour en plein milieu du désert ! Dès lors et jusqu’en 1920, la ville de Kolmanskop connait un fulgurant essor, comptant jusqu’à 1200 habitants dans ce milieu hostile. Durant cette période de grande prospérité sont construits de superbes bâtisses, un hôpital, un casino, un bowling, un théâtre, un opéra, des commerces… Avec plus de cinq millions de carats en diamants extraient pendant les six premières années d’exploitation, les habitants ont le niveau de richesse le plus élevé au monde ! Mais après les années 30, la population décroit, des gisements de la précieuse viennent d’être découvert sur des plages, plus au sud… Kolmanskop se meurt petit à petit, le désert reprend ses droits… Mais s’il est vrai que l’ensevelissement est certain, il n’en reste pas moins que l’exploitation de diamants continue toujours dans la zone, zone qui s’est étendue à vingt-six mille mètres carrés, en débordant de Lüderitz à Oranjemund et surtout maintenant qui empiète sur l’océan Atlantique où le matériau naturel le plus dur au monde est extrait par d’énormes aspirateurs des mers …
Agathe Beach fait partie de ses plages qui ont fait la fortune de certains. À 8 kilomètres du centre-ville, elle doit son nom aux pierres semi-précieuses que l’on pouvait y trouver en abondance. D’ailleurs, selon une légende, il était même possible à l’époque de ramasser les pierres de nuit grâce à la lumière de la lune qui les faisait briller ! N’étant pas des oiseaux nocturnes, nous tentons notre chance de jour, déjà parce qu’entre les falaises et la piste VTT, il faut arriver à trouver notre route et au vu des empreintes au sol, les diurnes animaux n’auraient pas de mal à nous prendre pour des proies ! J’aimerais vous relater notre fabuleuse découverte, vous conter ce 22 février… Imaginez ! L’air salin de l’Atlantique nous enveloppe, devant nous, la grève scintille, des milliards de fragments gisent à même le rivage… C’est beau, dans un soupçon de candeur, nous nous rêvons à croire, mais que cherchons nous vraiment… nous l’avons déjà notre diamant…notre bonheur ! Rien pour nous ne sera aussi beau… Notre bonheur ! Les flamands rose pausent, notre journée s’achève et la vie m’est belle !
Pour enrichir nos connaissances sur la ville de Lüderitz, une visite en sillonnant ses rues pavées ou ensablées s’imposait ! Et pour en avoir une vue panoramique, rien de mieux que les hauteurs de la Felsenkirche, cette église construite en 1912 sur les rochers. S’en suit, la maison voisine, Goerke, un exemple des palais construits lors de la découverte des diamants et pour rassasier notre soif d’inattendu, nous sommes invités à bord du Zeepaard, un catamaran moteur, à aller voir les manchots de l’île d’Halifax…


Location